mardi 10 février 2015

Mon coup de coeur du jour : un massage chez Lanqi

Cela fait des mois voire des années que mes amies journalistes ne jurent que par cette enseigne. J'avais testé il y a quelques temps leur centre à Neuilly et j'avoue que je n'avais pas adoré. Le côté massage à la chaîne m'avait assez rebuté. Il faut dire aussi pour leur défense que c'est une période où j'étais plutôt mal lunée. Cette fois, je suis allée tester un massage dans leur nouveau centre dans le 7ème arrondissement. Et je suis complètement tombée sous le charme.

Il n'existe pas tant de lieux que ça à Paris où l'on peut se faire super bien masser, et qui ne soit pas complètement hors de prix. Et pourtant le bonheur d'un bon massage fait vraiment parti pour moi des joies de l'existence. J'adore ! Alors j'amasse les bonnes adresses comme Picsou ses pièces d'or... Cette fois, comme je vous ai dis, j'y suis allée en étant pour le moins dubitative.Et je n'ai pas regretté de m'être déplacée. D'abord, le lieu est nickel. Et la propriétaire est proprement hallucinante : elle ressemble à une princesse mongole avec son diadème sur la tête, parlant un français impeccable à la vitesse grand V. Venue de la Chine du Nord étudier à la Sorbonne, elle est en train de monter un empire du massage et je pense qu'elle y parviendra.

Car je ne peux que dire que mon test a été plus que concluant.Après un massage global du corps magnifiquement fait (de main de maître), j'ai pu bénéficier de l'usage de moxas : j'aime beaucoup cette technique à la fois relaxante et revitalisante qui consiste à faire brûler de l'armoise séchée - soit sous forme de petites boules, soit intégrée dans un tube ressemblant à un gros cigare - à des endroits spécifiques du corps (au niveau des points d'acupuncture en fait) afin de rééquilibrer ses énergie. Savez-vous d'ailleurs que la moxibustion fait partie depuis 2010 du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'Unesco ? Rien que pour ça, vous devriez essayer. Mais aussi, parce que ce spa est différent. Tout simplement.
(48 avenue de Saxe 75007 Paris, 01 44 38 72 05. Les prix sont très raisonnables en plus, pour les moxas, le coût est ainsi de 30€ les 30 mn).

lundi 9 février 2015

Ma Détox attitude

Finalement la naturopathie, ce n'est pas si compliqué ! Il existe quatre grandes cures, dont deux que l'on utilise tout le temps - la cure de revitalisation et la cure de désintoxication - et deux que l'on n'utilise quasiment jamais - la cure de stabilisation et la cure antioxydante (on va quand même ajouter quelques pincées de cette dernière à droite et à gauche)... A se demander pourquoi j'ai passé tant de temps sur les bancs de l'école, à essayer d'intégrer un nombre considérable d'informations.

Toujours est-il que la cure détox, c'est notre truc, et je peux dire qu'on est même assez compétents à son sujet. Alors quand mon (adorable) éditrice m'a proposé d'écrire un livre là-dessus, j'ai dit oui tout de suite. Une occasion pour moi de rétablir quelques vérités (non, le jus de citron au petit déjeuner, ce n'est pas bon pour tout le monde ; oui, l'extrait de radis noir est bien un remède hépatique, mais il n'a rien de sympathique et quand on peut éviter de l'utiliser, on évite, etc.). Sauf que je n'avais pas vu venir le piège : il fallait écrire tout ça, sous la forme d'un cahier, de manière pédagogique, avec de l'humour - l'humour du radis noir, je vous assure que cela n'a rien d'évident. Et je me suis littéralement arrachée les cheveux. En plus, c'était l'été, j'avais bien d'autres chats à fouetter (ou à caresser), et je peux vous assurer que j'en ai bavé. Ma directrice de collection aussi, la pauvre Juliette, qui devait à chaque fois tout réécrire dans mon dos, parce que je vous dis, l'humour du radis noir m'avait définitivement échappé... Il n'empêche qu'à la fin, le résultat est super ! Comme quoi, il ne faut jurer de rien. Les illustrations y sont pour beaucoup (bravo les filles, Isabelle Maroger et Mademoiselle Eve !) et moi qui suis rarement (très) contente de ce que j'ai écris, cette fois, je suis ravie. Merci ! (Éditions Solar, 7,90€, 96 pages).